La naissance divine de la reine Hatchepsout

Après avoir annoncé à l'Ennéade divine sa résolution d'engendrer un nouveau roi pour l'Égypte, Amon charge Thot de s'informer de la reine.
Thot répond :




Cette jeune fille dont tu m'as parlé, son nom est Ahmès. Elle est belle plus que tout autre qui soit dans ce pays tout entier; c'est l'épouse de ce souverain, le roi de Haute et Basse-Égypte Âakherperkarê (Thoutmosis Ier), qu'il vive éternellement. Sa majesté est un jeune prince.
Ce noble dieu Amon, maître des trônes du Double Pays, se transforma, prenant l'apparence de Sa Majesté, le roi de Haute et de Basse-Égypte Âakheperkarê, époux de la reine.
Il trouva celle-ci alors qu'elle se reposait dans la beauté de son palais. Elle s'éveilla à l'odeur du dieu, et sourit en présence de Sa Majesté. Alors il vint aussitôt auprès d'elle et, brûlant d'ardeur, porte son désir vers elle, faisant en sorte qu'elle le voie en sa forme de dieu.
Après qu'il fut venu tout contre elle, tandis qu'elle se réjouissait de pouvoir contempler sa beauté, voici que l'amour d'Amon pénètre son corps, inondé par l'odeur du dieu, dont toutes les senteurs venaient du pays de Pount. La majesté d'Amon accomplit tout ce qu'il désirait auprès d'elle, elle fit en sorte qu'il jouisse grâce à elle, et l'embrassa. (...)
   

Paroles dites par Amon, maître des trônes du Double Pays, à la reine :

"Assurément, Khenemetimen-Hatchepsout sera le nom de cette fille que j'ai placé dans ton corps (selon) ces paroles sorties de ta bouche. Elle exercera cette illustre et bienfaisante fonction royale dans ce pays tout entier; pour elle sera ma valeur, pour elle ma puissance, pour elle ma force, ma grande couronne lui appartiendra, elle gouvernera le Double Pays, elle conduira tous les vivants... Les deux terres seront unies pour elle, en tous ses noms, sur le trône d'Horus des vivants; et j'assurerai sa protection magique, derrière elle, chaque jour, en même temps que le dieu-qui-est-en-son-disque (=Rê).
   

Amon charge Khnoum, le dieu à tête de bélier, de modeler l'enfant procréé.

Paroles dites par Khnoum, seigneur de Her-our :
"Je t'ai façonnée, toi qui es issue du corps de ce dieu, seigneur de Karnak. Je suis venu à toi pour te donner une forme supérieure à celle de tous les autres dieux.
Je te donne toute vie et toute force, toute stabilité et toute joie auprès de moi; je te donne toute prospérité en même temps que toutes les terres égyptiennes. Je te donne tous les pays étrangers, et le peuple en entier. Je te donne toute offrande et toute nourriture. Je fais en sorte que tu apparaisses en gloire sur le trône d'Horus, comme Rê..., que tu demeures à la tête des kas de tous les vivants, toi qui t'es levée en toi de Haute et de Basse-Égypte, conformément à ce qu'a ordonné ton père Amon-Rê, qui ne cesse de t'aimer..."
   
Paroles dites par Thot, seigneur des mots divins à la noble dame, fille de Geb et héritière d'Osiris, qui préside au Double Pays, la mère royale Ahmès :
"...Amon, maître des trônes du Double Pays, est satisfait de ton éminente valeur de noble dame, ô femme au grand charme et grandement louée, maîtresse du plaisir, à la grande douceur et grandement aimée, qui le réjouit... celle qui s'unit à Horus, sa bien-aimée, dont on dit que toutes choses sont faites pour elle..."
   

Le dieu Khnoum et la déesse Heket conduisent la reine vers la salle de l'accouchement. Devant eux, neuf divinités sont précédées par Amon. La naissance a lieu en présence d'Amon et de la déesse Meskhenet.

Paroles dites par Meskhenet :
"J'établis l'enfant en qualité de roi de Haute et de Basse-Égypte. J'assurerai continûment, derrière toi, ta protection magique, comme Rê; je te donne la vie et la force plus qu'à tous les êtres; je t'assigne la vie, la santé, la prospérité, les aliments, les offrandes, les nourritures et toutes belles et bonnes choses.
Puisses-tu faire ton apparition solennelle en roi de Haute et Basse-Égypte, pour des jubilés extrêmement nombreux !
Puisses-tu être vivante, durable, forte, joyeuse, avec ton ka, dans ce Double Pays qui est le tien, sur le trône d'Horus des vivants !"
   




La mère tient le nouveau-né dans ses bras, une nourrice s'apprête déjà à accueillir l'enfant tandis que dieux et génies tendent le signe de vie et de durée.

   

Présentation de l'enfant à Amon par la déesse Hathor.

Ce dieu auguste s'avança pour voir sa fille bien-aimée, le roi de Haute et Basse-Égypte, Maâtkarê, puisse-t-elle vivre ! après qu'elle eut été mise au monde; et son coeur était heureux, très grandement.
(Hathor) étendit son bras devant Sa Majesté, qui embrassa très fort le petit enfant (...) :
"Salut, ô ma fille, qui appartient à mon corps, Maâtkarê, forme brillante issue de moi; tu es un roi et tu t'empareras du Double Pays, sur le trône d'Horus, comme Rê."
   

Amon présente l'enfant à tous les dieux

Amon s'avance pour la voir et l'embrasser; puis il fait en sorte que tous les dieux de Haute et de Basse-Égypte puissent la contempler.
Paroles dites par Amon-Rê, seigneur du ciel et roi des dieux :
"Voyez ma fille, Henemetimen-Hatshepsout, puisse-t-elle vivre ! aimez-là, reposez-vous sur elle."
Paroles dites par l'ensemble des dieux à Amon :
"Cette fille qui t'appartient, Henemetimen-Hatshepsout, demeurera vivante, et nous nous reposerons sur elle en vie et paix. Elle est certes ta fille, ton image, que tu as engendrée et pourvue : tu lui as donné ta valeur, ta puissance, ta force, ton pouvoir magique et ta grande couronne; elle est de la descendance de ton corps. À elle appartiennent les terres égyptiennes, les pays étrangers sont en sa possession, et ce que recouvre la Dame du ciel et ce qu'encercle la Très Verte..."
   
Texte : Extraits de "la naissance divine d'Hatchepsout" dans le temple funéraire de la reine Hatchepsout à Deir el-Bahari.
Traduction de Claire Lalouette, Textes Sacrés et textes profanes de l'ancienne Égypte. Paris, Gallimard, 1984, pp 30-35.

Illustrations : cycle de reliefs dans la "salle de la naissance" du temple de Deir el-Bahari.
Tirées de L'Égypte Ancienne de Arne Eggebrecht. Paris, Bordas, 1986, p.122.


Fermer la fenêtre Retour à la page précédente